Tutoriel – Qu’est ce donc que le Freezer-Paper ? (2/2)

La façon la plus facile et la plus pratique de faire ses patrons de couture

1 idée par semaine !Et voici la suite (et la fin) de ma petite démo “Qu’est ce donc que le Freezer-Paper ?“. Parce qu’il ne sert pas qu’à découper facilement de la feutrine ! Il fait aussi un merveilleux support pour les patrons de couture. Il a tous les avantages : il est suffisamment transparent pour qu’on puisse décalquer facilement les modèles. Il est solide : je conserve soigneusement mes patrons, ils me serviront plusieurs fois ! Utilisé comme ça, de manière classique, il remplace très avantageusement tous les autres papiers patron que j’ai fréquentés dans ma vie !

Mais en plus, il a des “+” !!!

+ Comme nous l’avons déjà vu pour la feutrine, si je le repasse sur le tissu, il “colle” temporairement, grâce à sa fine couche de cire. Ainsi mon patron est parfaitement posé sur le tissu, il ne glisse pas, ne gondole pas à cause des épingles, et je peux couper facilement. ça fonctionne très bien sur tous les tissus qui acceptent le repassage. Bien sûr si vous rêvez d’une nuisette en nylon comme celles qui faisaient fureur en 1965 il fait oublier le freezer… Mais pour la plupart des matières, c’est génial. Si vous avez un doute, faites un test avec une chute au préalable. On peut aussi se servir d’un tissu fin de coton, comme on utiliserait une pattemouille, pour que le fer ne touche pas le tissu synthétique. Mais ça dépend vraiment des cas.

++ Et tenez-vous bien : il peut aussi vous dispenser de couper les pièces avant de les coudre. Ce n’est pas toujours possible, mais quand ça l’est c’est un gain de temps et de précision formidable, en particulier quand il s’agit de coudre un empiècement doublé. Voici comment je procède, notamment quand je couds les habits de notre souris Hortense :

Décalquez le patron à l'envers
Décalquez la forme sur le verso du patron

1 – Je décalque mes patrons sur mon freezer : comme je vais coudre autour du patron et non pas couper le tissu AVANT de coudre, je décalque les formes entières

Positionnez le Freezer Paper sur le patron
Positionnez le Freezer Paper sur le patron
Décalquez la partie endroit du patron
Décalquez la partie endroit du patron
Positionnez le Freezer Paper sur le verso du patron
Positionnez le Freezer Paper sur le verso du patron
Décalquez la deuxième moitié du patron
Décalquez la deuxième moitié du patron
Découpez le Freezer Paper
Découpez le Freezer Paper

2 – Je superpose le tissu et la doublure, endroit contre endroit et je repasse mon patron en freezer paper sur l’envers du tissu. Si nécessaire je solidarise les deux tissus avec deux ou trois épingles. Ici ce n’était pas la peine, les morceaux sont petits et en coton, ils ne glissent pas l’un sur l’autre.

Superposez le tissus et la doublure
Superposez le tissus et la doublure
Repassez le Freezer Paper
Repassez le Freezer Paper
Le Freezer Paper adhère complètement au tissu
Le Freezer Paper adhère complètement au tissu

3 – Je couds à petits points, lentement, au ras du papier : c’est là que se trouverait ma ligne de couture si j’avais tracé le patron sur le tissu.

Piquez au ras du Freezer Paper
Piquez au ras du Freezer Paper

4 – Ensuite je coupe tout autour du patron, en ajoutant ma marge de couture. Là il y a deux écoles : la coupe “à vue” ou le traçage. Mais soyons prudents ! Il est toujours plus sûr de tracer. Oui c’est plus long et oui, parfois, on a l’impression que ça ne sert à rien, ou du moins à pas grand chose, mais en réalité ça donne un travail plus précis et ça vaut le coup !

Tracez les marges de couture
Tracez les marges de couture
Coupez le tissus en suivant le tracé
Coupez le tissus en suivant le tracé

5 – Une fois la pièce coupée j’épluche mon freezer paper délicatement. Et voila ! L’empiècement de la future robe d’Hortense (ici le dos) est parfait. Ni trop grand, ni trop petit, ni déformé, ni rien !

Retirez le Freezer Paper sans le déchirer pour pouvoir le réutiliser
Retirez le Freezer Paper sans le déchirer pour pouvoir le réutiliser
Le résultat avant d'ouvrir les coutures, de cranter et de retourner la pièce
Le résultat avant d’ouvrir les coutures, de cranter et de retourner la pièce

J’utilise aussi cette méthode pour coudre les petits leggins ou les collants en jersey de coton pour les bébés. C’est super, rien ne bouge et j’ai mes deux jambes en deux temps, trois mouvements. Pour le jersey c’est un vrai grand “PLUS”.

À la semaine prochaine !

Bénédicte

2 Commentaires sur “Tutoriel – Qu’est ce donc que le Freezer-Paper ? (2/2)

  1. La mouche says:

    Magnifique technique! Merci Bénédicte pour cette belle rencontre ce matin sur le salon et votre générosité! Impatiente de retrouver mà machine a bergerac et coudre une pochette a tablette,avec votre velour Flora!!! À très bientôt
    Julie la mouche

Commentaires désactivés